alexametrics
Dernières news

Des militants de Nidaa Tounes appellent au sauvetage du parti

Des militants de Nidaa Tounes appellent au sauvetage du parti

L'élue Fatma Mseddi, a appelé, dans un post relayé sur sa page Facebook, aujourd'hui mercredi 13 juin 2018, le président de la République et fondateur de Nidaa Tounes, Béji Caïd Essebsi, à assumer ses responsabilités en gelant la direction actuelle du parti et en mettant en place une commission de pilotage en attendant le premier congrès électif qui se tiendra avant la fin de 2018.

 

Fatma Mseddi a souligné que la dégradation de la situation économique et sociale du pays a atteint son paroxysme menaçant jusqu'à l'intégrité de la Tunisie. Une situation dont l'élue fait porter la responsabilité au gouvernement d'union nationale, à la coalition au pouvoir entre Nidaa et Ennahdha et à la crise que traverse Nidaa.

Fatma Mseddi a estimé que le système politique et le modèle économique doivent être révisés et que le gouvernement doit être profondément remanié.  

M.B.Z 


 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (16)

Commenter

Benoît
| 14-06-2018 23:55
Comme cette '?lue pour dire la vérité et rien que la vérité pour sauver la Tunisie . La Démocratie c'est le pouvoir au peuple , ce n'est pas le cas actuel dans notre pays.Le tiraillement politique ABSURDE des partis politiques a détruit tout sentiment de PATRIOTISME , le peuple ne semble pas exister ni important pour certains dits politiciens . Après moi le Déluge.Je salue cette député pour son objectivité et son dévouement.

HatemC
| 14-06-2018 12:09
Cher ami cet adolf est un abruti fini, c'est un partisan zélé sans plus, l'intéret du pays lui passe par dessus la tête et d'ailleurs il n'a plus rien de Tunisien il gesticule sans plus ... il veut ceci et cela pour la Tunisie sans y vivre ... faut être vraiment timbré et de plus il a de la semoule à la place du cerveau, le pays est en récession et lui il chante Nahdha ... HC

belazi
| 14-06-2018 12:07
quand vous aurez fait le menage ou appelez les unites de herkennah

Barg-ellil
| 14-06-2018 10:58
La seule,l'unique solution pour réussir un éventuel sauvetage de Nidaa c'est de se débarrasser de H.C.E. et sa clique .
Quant à sauver le pays , faudrait pour ça des hommes patriotes , intègres et désintéressés qui réviseront la constitution et commencent par nettoyer l'administration de ses Nahdhaouis recrutés sans compétence ni mérite .

Raad
| 14-06-2018 10:15
Je suis entièrement de votre avis, cette alliance avec Ennahdha a miné Nidaa T. de l'intérieur comme de l'extérieur.
Ce n'était pas la voie que nous avons choisie et pour laquelle une bonne partie des citoyens ont voté et choisi Nidaa T. pour remettre le pays sur pieds.
Aujourd'hui, nous assistons à une guerre d'égo, qui nous mène directement dans le mur.
Alors quand BCE, va t'il prendre une décision juste, et mettre fin à cette mascarade au quotidien.

Bab ezzira
| 14-06-2018 09:57
Oui un diagnostic qui n'identifie pas les causes du mal ne peut présenter les vrais remèdes. C'est le cas d'un patient atteint d'un cancer et son médecin diagnostique des hémorroïdes et lui proscrit des pommades et des suppos à longueur de journée. Chez moi à Bab Edzira on l'appelle un « DIAGNOSTIC 3AL HIT »
Cher Madame l'illuminé la « dégradation de la situation économique et sociale du pays est l'entière responsabilité de l'UGTT le *** NATIONALE mandaté par la bande à Sorros pour la recolonisation de la Tunisie par le chaos. C'est aussi les sabotages à répétition du couple bâtard islamo-communiste. Dans un pays de 40 000 grevés même les USA, la France l'Allemagne ou la GB rendraient l'âme en moins d'une année. C'est un exploit historique et mondial que la Tunisie respire encore malgré les sabotages.
Avez-vous le courage de le dire solennellement que l'UGTT est la cause de nos problèmes et non la solution ? NOOOOON.
Avez-vous le courage d'affronter la *** qui se cache derrière les syndicats NOOOON.
Donc chère Madame nous n'avons pas besoin de vos baumes ni de votre vaslyne ni de vos suppos.
Et pour votre NT J'ai peur de vous diagnostiquer un grave état irréversible qui s'aggrave d'un état végétatif (qui regarde sans réagir) à un coma profond, à une mort cérébrale. Votre NT Madame a été malheureusement empoisonné par le stratagème de la secte des frérots du diable. Et on attend faute de miracle divin que les médecins débranchent les machines.

Gg
| 14-06-2018 09:46
Le taux directeur de la BCT vient de passer à 6,75%. Cela veut dire que les banques vont prêter à 10%, minimum, donc si vous empruntez 10.000D sur 7 ans, vous rembourserez le double.
Il n'y a vraiment que chater pour trouver cette situation glorieuse!

Mansour Lahyani
| 14-06-2018 09:19
Comment sauver Nida ? Et le sauver de qui Nous avons (presque) tous accueilli avec un bonheur naïf la création de Nida : c'était il y a quelques années, déjà... avant de déchanter, la mort au coeur ! BCE lui- et nous - a asséné deux coups mortels, d'abord en baissant de façon inexplicable pavillon devant l'ennemi, puis en remettant les clés de Nida à un inconnu, son fiston bienaimé et néanmoins néophyte dans le combat politique... Depuis, Nida a continué à filer un coton de plus en plus mauvais, jusqu'à remettre encore une fois ses clés à d'autres inconnus, accompagnés des plus fieffés gredins de la scène politique...
Désolé, Mme Mseddi : pour sauver Nida, commencez par en nettoyer les écuries, le reste viendra tout seul!

Abir
| 14-06-2018 07:55
Madame,je vous salue,vous êtes de rares qui se souciez pour son pays,ne baissez pas les bras pour dégager Ennahda de nos gueules .

Citoyen_H
| 14-06-2018 00:51
«'Fatma Mseddi a estimé que le système politique et le modèle économique doivent être révisés'».

Pas besoin de creuser un puits ni de violenter nos méninges.
Comparons le système politique et le modèle économique d'avant 2011 et ceux du «'post fléau.'»
Reprenons notre constitution originale, n'en déplaise aux imposteurs traitres, fossoyeurs de notre NATION.
Appelons un chat, un chat et arrêtons de nous voiler la face.

A lire aussi

L’Association tunisienne de soutien des minorités (ATSM) a condamné, dans un communiqué publié hier

19/08/2018 12:29
13

En prévision d’éventuels attentats terroristes, notamment à l’approche de la fête de l’Aïd El Idha,

19/08/2018 11:00
1

Trois nouveaux corps ont été retrouvés, ce samedi 18 août 2018, à la suite du naufrage de

18/08/2018 21:13
8

Le dirigeant au sein de Nidaa Tounes, Raouf Khammassi a indiqué dans une déclaration, ce vendredi 17

18/08/2018 18:56
26

Newsletter