alexametrics
Tribunes

Lettre à Youssef Chahed

Lettre à Youssef Chahed

Par Lilia Bouguira*


Je suis le docteur Bouguira Lilia.
Je ne suis pas une femme de politique mais je suis une femme médecin.
Tout dans le pays va de mal en pis et pourtant je ne vous ai pas écrit.
Tout dans nos institutions laisse à désirer et pourtant je ne vous ai pas écrit.
Pas d'eau en pleine canicule et nous avons supporté.
Pas d'eau ce weekend dans l'un de nos hôpitaux et nous avons supporté.
Pas de lait pour les enfants en particulier et nous avons supporté.
Pas d'hygiène dans nos rues et nos plages et nous avons supporté.


Mais là, depuis plus de deux mois que nous sommes menacés par cette pénurie de médicaments et que nous médecins galérons pour soigner des personnes en bas âge ou des personnes âgées ou encore pire des malades chroniques graves. Ils nous reviennent à chaque fois bredouilles et contrariés avec cette phrase qui tue : 
"Docteur edwa hedha mafamech" (ce médicament n'existe plus.).
Chaque jour, nous tremblons de peur qu'un de nos malades trépasse parce que le médicament en question lui a manqué.
Avec cela, nous avons continué à leur apporter soutien et soins, de les apaiser et de ne pas faire de nos angoisses une crise de panique généralisée.
Nous avons alerté nos autorités, l'opinion publique et vous même d'ailleurs par un collègue pour un produit d'anesthésie majeur manquant et non d'"anesthesion " comme a bien voulu rappeler le ministre en question.
Ce dernier passif-agressif a osé hier narguer tous les tunisiens mais en particulier nous les médecins praticiens pour nous confondre avec nos malades et nous sortir menteurs et fabulateurs.
Puisque le médicament qu'il cherche est ramené dans la minute par son fameux. chauffeur comme il a si bien dit sur les ondes dune radio privée.


Monsieur le président du gouvernement, ce qui a été prononcé est le mot de trop et la goutte de trop qui me fait réagir ainsi que mes collègues.
Un tel ministre est indigne d'être à la tête du ministère de la santé non pas parce qu'il vient d'un parti politique particulier mais parce qu'il est incapable de comprendre et réaliser la gravité de ce secteur. 
Je vous rappelle votre honneur qu'il n'est pas à sa première crise avec la santé .
Par son manque de tact et de compétence, il a paralysé auparavant ce secteur pendant plus de deux mois.
Oui deux mois de grève des jeunes médecins à sa solde où nos malades, nos hôpitaux et nos jeunes médecins hautement responsables dans leurs revendications ont pâtit. 
Aujourd'hui encore, il expose son secteur à une lourde peine. 
Pire, il expose tout un pays a un terrible tribu qui est la maladie et ma foi la mort.


Vous êtes sans ignorer que si l'insuline manque, nos malades diabétiques vont décompenser voire mourir…
La Tunisie compte près de 1.7 millions de diabétiques. 
17 pour cent de la population est diabétique selon les derniers chiffres de l'institut de nutrition en 2017 déclarés lors de la journée internationale du diabète en novembre dernier. 
Ces chiffres sont alarmants. Nos chiffres sont 2.5 fois plus élevés que la France mais aussi l'Algérie sachant que le diabète figure parmi les dix premières maladies causant le décès.
L'INSULINE manque et le ministre qui semble ne rien connaître à la santé nargue tout un peuple et à sa tête les soignants. Il ose se moque de nos malheurs. 
L'exemple du diabète pathologie menacée n'est pas le seul.
Les pathologies cardiaques, les cancers, les interventions mais aussi les pathologies neurologiques et psychiatriques dont certains produits commencent aussi à manquer tel que le gardenal . Nous comptons près de 40.000 personnes atteintes d'épilepsie en Tunisie.


Devant tous ces chiffres et bien d'autres de pathologies qui engageraient le pronostic vital du patient par leurs complications ou décompensations, je ne peux me permettre de considérer avec légèreté les réparties combien frivoles de ce ministre dangereux.
En effet dangereux car il ne mesure point l'ampleur des dégâts et met en danger la vie des citoyens malades
Le commun des citoyens n'a pas son luxe payé au frais du contribuable d'avoir un chauffeur comme il ose se vanter.


Deuxièmement, on ne badine pas avec la maladie et la mort. C'est du pur sacrilège.
Troisièmement soit ce ministre n'est pas conscient de ces propos soit au contraire, il les calcule bien vu ses antécédents avec la santé et ses médecins. 
Il semble par conséquent avoir une dent contre la santé du tunisien pour tenter de castrer ce secteur et détruire le malade et faire rompre définitivement la relation malade-médecin. Ce dernier n'étant pas capable de le soigner faute de médicaments.
Ce ministre si l'on comprend bien n'a cure de toute cette gravité condamne beaucoup dans ce pays à la mort parce qu'ils sont vulnérables ou handicapés. Cela s'appelle de l'épuration par extermination massive indirecte. Il a fait mieux qu'Hitler puisqu' il maquille bien son jeu. Le diable ne saurait mieux faire. 


Monsieur le président du gouvernement, je vous écris non pour vous confondre et vous mettre dans un malaise dont vous peinez à sortir depuis un bon moment. 

Je vous écris pour vous mettre devant votre responsabilité de président du gouvernement qui a placé ce ministre de le mettre face à ses griefs et de le destituer illico.
Je fais appel à vous parce que vous êtes le politicien et que je suis seulement le médecin.

 

*Docteur Lilia Bouguira, membre réhabilitée par la loi de l'IVD

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (25)

Commenter

mrad
| 29-07-2018 21:12
"je ne suis pas une femme de politique" ..un peu quand meme si on considere que l'ivd est politisée..ceci dit bravo pour l'article où tout est dit , je crains meme pour ma propre santé..

Rudi
| 29-07-2018 18:07
Cet grave svp Aid les malades

Forza
| 29-07-2018 14:31
Bonjour
Oui tous les pays sont confrontés pratiquement aux même problèmes : financement de secteur, prestations des assurances étatiques et des assurances privées, disponibilité des spécialistes dans les petites villes et villages, run sur les services d'urgence etc. . L'Allemagne a bien sûr des moyens plus importants que ceux de la Tunisie mais les problèmes sont similaires. Je n'aime pas ce Hammami a cause de son arrogance mais certains veulent faire de lui le seul responsable des problèmes. Mais un seul homme ne peut rien faire si les caisses sociales ont des impayés de 850 millions de dinars envers la pharmacie centrale.
La Tunisie a un avantage comparatif dans le secteur de la santé et peut exporter sur site comme font nos cliniques privées qui traitent des patients libyens, algériens et sub-sahariens ou en envoyant des équipes à l'étranger. On peut augmenter nos capacites de formation avec une faculté a l'ouest a Elkef ou Gafsa pour servir l'Ouest et l'Algérie et une faculté a Gabes ou Médenine pour le sud est et la Libye mais on nous dit qu'on n'a pas les moyens. La Tunisie qui a pu ouvrir 4 facultés avec beaucoup moins de moyens, n'a pas maintenant les capacitées d'ouvrir une faculté a l'ouest et au sud-est, cherchez les vraies raisons. Je pense plutôt à un lobby qui veut garder la demande forte et l'offre réduite pour garder des prix forts des interventions et des visites.

J.trad
| 29-07-2018 08:12
Au lieu de huer les responsables ,donnons leurs des conseils ,donnons leurs des coup de main ,chatouillons les coeurs des riches ,pour qu' ils prêtent à Allah ,qui dit un tourqridhou allaha qardhan hasanan youdhhibna lakom ...,et vous les médecins ,sans frontières ,c'est vous ,les investigateurs du royaume de dieu ,les anges vous étalent leurs ailes ,Allah a longuement loué les savants ,les chercheurs ,les laboratoires ,sont des maisons de dieu ,prenez en main le règne du bien ,un enfant affamme partout sur le globe est un témoin ,un lien entre Allah et les riches ,surtout les riches éclairé par la lumière du savoir ,ton visage rayonne ,d'espoir ,tu t'adresse à yousef echahid ,tu lui fait des reprôche ,je dis chère médecin ,ilyidd ma tsaffaqch wahhadha ,ou sont les riches !!!! Où est Ghannouchi et tous ceux qui s'accrochent à des emblème ?!! Je ne dis pas ,klam!klam! Klam comme avait dit la quantatrice italienne Dalida ,parôles,parôles,parôlés!!! Tout commence par des paroles Allah dit arrahman khalaqa'insan âllamahou elbayan ,Allah se définie généreux absolu en ayant fait à l'homme le don du crayon ,symbole de la science ,chose à laquelle il ajoute à certains la science infuse ,alors docteur,médecin,adresse toi à l'association médecin sans frontières ,ils ont tout,tout,tout,pour instaurer le royaume de dieu ,le royaume de la fraternité ,je ne dis pas de l'égalité absolu ,mais il suffit de rassembler l'humanité autour de la lumière de la foi en dieu ,j'ai horreur de ces partis qui se chamaillent ,ils ne font que déchirer les mailles du tissus imperceptible ,kountom oummatan wahidatan ,là les philosophes ,les anthropologues ,les sociologues, et tous les sages ,tout le bon sens ,tout l'amour ,un amour féérique qui illumine toute la terre ,les malades guérir ont ,s'il faut qu'ils meurent ils meurent en euphorie,en joie ,les médecins doivent dire Allah houwwa achâafi ,alikhwan almouslimin ,sont victime d'une persécution injuste , châarawi ,est un génie ,il faut laisser la liberté aussi à l'association ,moueminouna bila houdoud ,et d'autres voix qui guident vers la foi et la paix ,les cupides lladhina yeknisouna adhdhiq à walfidhdha ,sont les affreux terroristes,les maladies incurables ,médecins sans frontiëres ,à vous la parôle .wa'llaylou almoustaân ,c'est sur cette sentence que ezzwatna ,concluaient les rencontres .

Ali Baba au Rhum
| 29-07-2018 06:44
madame ! l'Etat refuse délibérément d'honorer les dettes de la pharmacie centrale afin de la torpiller, dans la perspective d'une dérégulation totale des prix des médicaments telle que préconisée par le FMI, c'est à dire leur soumission aux lois du marché, autrement dit celles des lobbys des médicaments dont le nidaiste Ridha Charfeddine est l'une des figures de proue.La Pharmacie Centrale n'est donc plus solvable auprès de ses fournisseurs, et ceux ci refusent désormais de satisfaire ses commandes en médicaments. C'est cela l'origine de la crise , et afin de rendre justice au Ministre actuel, il ne fait que poursuivre dans la voie de Said El Aydi et de Saida Merai, en appliquant une politique malthusienne délibérément planifiée au plus haut sommet de l'Etat , et dont les effets criminels sont comparables à celle qui fut menée par les Nazis : laisser des malades délibérément mourir faute de soins . Par conséquent la solution que vous préconisez, le remplacement de ce ministre là , aussi cynique soit il, ne résoudra nullement le problème. Un mort , c'est un crime...des millions de morts, de la statistique.

Microbio.
| 28-07-2018 22:45
Depuis le 18 juillet, les Allemands travaillent pour eux-mêmes après avoir été écrasés sans pitié par la bande de voleurs à Berlin. "Wer in Deutschland arbeitet, ist von seinem Zustand befreit", écrit le portail Science Files. De chaque euro que vous gagnez dans ce pays, l'état obtient 54,3 cents.

Personnellement, je taux de taxation est de 52,5% !

Proposons uniquement 20% pour nos collegues de libre pratique. ça sera une bonne bouffée d´oxygène pour notre ministre des finances !


Bonne Soirée!

Abir
| 28-07-2018 21:26
Il est interdit de désigner de nouveau un ministre Nahdaoui dans la santé,et n'oublions pas que c'est le deuxième Nahdaoui qui échouait dans ce poste,et particulièrement celui là qui est bon à rien !

Microbio.
| 28-07-2018 20:12
Je voudrais ajouter quelques rémarques à ce sujet:
1. En Tunisie, vous devez faire une grande distinction entre les instituts de santé privés et publics. Les médecins en chef ou les médecins supérieurs sont rarement à l'hôpital mais dans les hôpitaux privés actifs! ( l'hôpital en Tunisie, et ce n'est pas exagéré, niveau Bengladech).
Dans les cliniques privées, l'homme a tous les apparateils modernes de la médecine pratique. Donc pour les patients riches!

2. Vous avez dit que les médecins prescrivent seulement des médicaments d´origine. Pourquoi?
Il n'est pas rare, même en Allemagne, que le lien entre un médecin et un pharmacien ou un fabricant de produits pharmaceutiques soit la raison (plus un médicament est prescrit est cher, plus la prime est élevée pour le médecin qui doit penser à son poucentage!)
En Allemagne, le problème n'est toujours pas maîtrisé. Mais depuis quelques années, une loi a été promulguée qui oblige les pharmacies à distribuer aux patients les médicaments génériques les moins chers.


Le patient croit trop à l´effet des médicaments sur sa santé: Alors un médecin qui ne prescrit pas des médicament est un mauvais médecin, c´est la réalité!

3.Pour ce qui est de la Taxation des médecins, notre gouvernement doit IMPOSER et IMMEDIATEMENT et RETROSPECTIVEMENT( au moins pour 10 ans!)
chaque tunsien devient fou d´apprendre cette nouvelle.

je ne peux que dire : un grand scandale pour notre pays!

1919
| 28-07-2018 20:06
Quand vous comprendrez que vous n'avez pas de gouvernement, que ces gens la ne pensent pas à vous, là, votre réaction sera différente.
Eux, ils ont de l'argent et la valise diplomatique pour leur ramener tous ce qu'ils veulent ainsi que les médicaments nécessaires.

Microbio.
| 28-07-2018 19:25
Au Cours des vingt ou trente Dernière années, la médecine (scientifique!) a acquis des solides preuves qui nous permettent d´affirmer que la plupart des maladies chroniques en Europe (et bien sur en Tunisie) peuvent etre attribuées à une mauvaise Alimentation. Des comités d´experts gouvernementaux l´ont dit, les responsables de la santé publiques partout á l´occident l´ont dit et les scientifiques l´ont dit. Plus de gens meurent d´une mauvaise alimentation que du tabagisme, des accidents ou de tout autre mode de vie ou facteur environnemental. Nous Savons que l´obesité et le diabète monte actuellement en flèche et que la santé des tunisiens périclite. Nous Savons aussi que la faute en revient à l´alimentation. Alors la Question suivante se pose: Le Gouvernement ne devrait-il pas aider les Tunisiens à mieux se nourrir? Il ne pourrait mieux faire que de prévenir les souffrances en démandant sans èquivoque aux tunisiens de manger moins de produits de source animales et hautement raffinés et plus d´aliments entiers d´origine végétale. Il s´agit d´un message que le Gouvernement pourrait faire passer haut et fort ainsi qu´il le fait pour la cigarette.

La cigarette TUE, une mauvaise Alimentation AUSSI. Mais au lieu de faire passer ce message, le Gouvernement nous dit que les produits d´origine animale, à l´instar des produits laitiers et de la viande, du sucre raffiné et du gras, sont bon pour la santé! Notre gouvernement et encore pire les gouvernements occidentaux ignorent les preuves scientifiques et les millions de personnes qui souffrent de maladies associées à l´alimentation. le contrat de confiance entre le gouvernement et concitoyens a èté rompu. Non seulement le gouvernement est incapable d´èteindre l´incendie, mais il fait office de soufflet en attisant le feu.

Des centaines d´ètudes scientifiques, confirment qu´un bon régime alimentaire est notre arme la plus puissante pour contrer les affections et les maladies.
. un changement d´habitudes alimentaires peut permettre aux patients diabétiques de se passer de leurs médicaments;
.Les maladies cardiaques sont possiblement réversibles juste en suivant un Regime alimentaire approprié;
. le Cancer du sein est lié aux taux d´hormones feminines dans le sang qui sont, elles , determinées par l´alimentaion.
. Les antioxydants, que l´on trouve dans les fruits et les les légumes, se traduisent par de meilleures Performances mentales chez les personnes du troisième âge;
. les calculs rénaux peuvent être évités par un régime sain;
.Le diabete de Typ 1, une des maladies les plus dévastrices, susceptible de s´attaquer à un enfant, est certainement à mettre sur le compte d´une mauvaise alimentaion infantile.
. Les Vitamines et les compléments alimentaires ne protègent pas votre organisme à Long terme;
. les médicaments et la Chirurgie ne guérissent pas les maladies qui tuent la plupart des tunisiens;
.votre médecin ne sait probablement pas ce dont vous avez besoin pour avoir la meilleure santé possible: Lors des '?tudes médicales uniquements 10 heures reservées pour la Nutrition!
. IL FAUT COMPRENDRE QU´AU MOINS 80 % des médicaments dans nos Pharmacies n´ont aucun bénefice pour la santé des tunisiens!!


Bonne santé et bon soir à nous tous !

Médecin tunisien vivant en Allémagne


A lire aussi

Dans sa tribune, Omar S’habou a indiqué que la Tunisie vit simultanément trois crises dangereuses :

15/11/2018 22:00
16

Dans le mélimélo courant, un élément semble constant: tout le monde veut le bien des

15/11/2018 10:02
14

Le secteur du médicament est le cœur de tout système de santé. Sa situation conditionne de manière

14/11/2018 15:27
4

A la faveur du dernier remaniement gouvernemental, j’ai été désigné par monsieur Youssef Chahed,

11/11/2018 20:02
142

Newsletter