alexametrics

A la Une

Les problmes de lemploi, notamment celui des diplms de lenseignement suprieur, est un vritable talon dAchille pour lessor de la socit et lconomie du pays. Des mesures drastiques ont t prises en ce sens. Elles participent, un tant soi peu, rsorber une partie des demandes. Cela dit, les solutions imagines par les pouvoirs publics narrivent pas rsoudre rellement et en nombre suffisant le problme. Non pas parce que ces solutions ne sont pas viables (elles ont parfaitement march ailleurs), mais parce que plusieurs maux rsident dans certains points o ni les autorits ni les entreprises ny peuvent quelque chose. Ces maux sont chez les demandeurs demploi eux-mmes. Les tmoignages de quelques chefs dentreprise et responsables de ressources humaines sont difiants. Ces tmoignages mritent que lon sy attarde dessus et quon imagine de nouvelles solutions. .

publié le 17/01/2008

Tout le monde garde encore en tte cette rcente journe du jeudi 3 janvier o les cours du brut avaient dpass pour la premire fois de leur histoire le seuil des 100 dollars le baril. Une flambe qui ne sest pas produite seule puisquelle a entrain sur son sillage une monte vertigineuse des prix des matires premires, notamment les mtaux ferreux (fer, cuivre) et non ferreux (aluminium, tain) ainsi que le ciment. Justement ce sont ces lments-l qui intressent les acteurs conomiques tunisiens dautant plus que la flambe de ces matires premires va certainement inciter les pouvoirs publics tunisiens surveiller ds prsent et de plus prs leur march. La raison est simple : la Tunisie va bientt vivre au rythme de plusieurs mgaprojets exigeant dimportantes quantits de mtaux ferreux que nous importons actuellement..

publié le 15/01/2008

Pourquoi la Tunisie qui occupe les premires positions dans diffrents et multiples secteurs voie sa premire banque (la STB) classe 31me dans le palmars africain ? Pourquoi le total bilan de cette premire banque (publique) est gal peine 2,5% de celui de la premire banque africaine ? Le chiffre de la premire banque tunisienne reprsente peine 11% de celui de la premire banque gyptienne (NBE) et moins de 17% de la premire banque maghrbine (lAlgrienne BEA). La mise niveau a quasiment touch tous les secteurs, mais il semble quelle nait pas encore suffisamment touch notre systme bancaire..

publié le 14/01/2008

On apprend de source digne de foi et proche du dossier que la Caisse dEpargne va proposer un Tunisien parmi ses reprsentants dans le conseil dadministration de la Banque Tuniso-Kowetienne (BTK). Il sagit de M. Radhi Meddeb qui sigera vraisemblablement aux cts de MM. Mutlaq Essanaa et Michel Gonnet. Avec cette dcision, qui reste confirmer, ce ne sont pas deux mais trois Tunisiens qui seront au conseil de la BTK. Ce signe douverture nest pas du tout pass inaperu. Il y aura galement une grande personnalit franaise (et de premier plan) dans ce conseil.

A peine amorce, lentre du Groupe Caisse dEpargne (GCE) au capital de la Banque Tuniso-Koweitienne est porteuse de confirmations et de dploiements. Confirmation des quipes dirigeantes en place, maintien du principe de sparation entre la prsidence du Conseil dAdministration qui sera assure par le reprsentant du GCE et de la direction gnrale (tunisienne) confirme, et dploiement par le renforcement du Conseil .

publié le 14/01/2008

Le tourisme reprsente la deuxime source conomique de la Tunisie et lEtat a donn beaucoup dintrt son dveloppement pour quil soit, long terme bnfique pour le pays et le citoyen.
Lindustrie touristique sest diversifie et a connu une expansion notable par le biais de dveloppement de diffrents produits (affaires, golf, thalasso, culture) et on est en train actuellement dexplorer une nouvelle niche, celle du tourisme rural.
Le projet IRZOD (Innovation Rurale en Zones Difficiles) dvelopp dans la rgion de Bni Kheddache au gouvernorat de Mdenine est le premier mis en uvre dans le cadre dun programme exprimental de dveloppement durable. Il sagit, en effet, dun projet dhbergement chez lhabitant pour un tourisme rural solidaire et intgr..

publié le 11/01/2008

La page des annes 2001-2002 est dfinitivement tourne pour notre tourisme au vu des excellents chiffres 2007 communiqus par le ministre. La majeure partie des indicateurs sont au vert avec 6,7 millions de touristes, soit une croissance de 3,24%, qui ont pass 37,4 millions de nuite et gnr des recettes de lordre de 3,050 milliards de dinars. .

publié le 09/01/2008

Le rseau ANIMA, qui regroupe une quarantaine dagences gouvernementales dinvestissement et rseaux internationaux du pourtour mditerranen, a publi rcemment une note de rflexion dans laquelle il a fait le point sur limpact conomique du processus de Barcelone. Et la note de sinterroger si lEurope et les partenaires mditerranens (MEDA) sont-ils dans un processus de convergence ou de divergence. Qua apport le processus de Barcelone ? Quest-ce que cela a chang pour eux ? Laccroissement rcent de linvestissement tranger va-t-il favoriser lintgration euro-mditerranenne et permettre la croissance conomique de dcoller. Et quest-ce qui manque la dynamique euro-mditerranenne pour en faire une pleine russite .
.

publié le 07/01/2008

Aprs la crise des subprimes de lt dernier, cest au tour de la hausse du prix du ptrole dagiter toute la sphre conomique internationale. Cette fois-ci, toutes les conomies sont loges la mme enseigne, except celles des pays producteurs. Les prix des matires ne sont pas en reste et on enregistre une premire historique avec un baril cent dollars en ce dbut 2008. La spculation et les problmes gopolitiques sont derrire cette flambe. Que peut faire la Tunisie, face cette flambe fort dangereuse pour son conomie ? Plusieurs pistes sont ltude ou dj entames.
.

publié le 06/01/2008

Un conseil ministriel prsid par le Prsident Zine El Abidine Ben Ali sest tenu le 4 janvier 2008 au Palais de Carthage. Le conseil, consacr au tourisme, a dcid une srie de mesures afin de booster ce secteur.
Le Chef de lEtat a affirm, lors de ce conseil, la ncessit de promouvoir le rendement de ce secteur, en amliorant la qualit des services et intensifiant les oprations de commercialisation, de manire pallier la rgression enregistre au niveau des marchs traditionnels, outre la ncessit d'uvrer diversifier le produit touristique et prospecter de nouveaux marchs.
Les mesures dcides par le Conseil sont les suivantes :
.

publié le 05/01/2008

Djerba et Hammamet ne sont ni Las Vegas, ni Monaco. Mais les casinos qui y sont implants devaient, lorigine, booster encore davantage leur activits et proposer aux touristes un autre produit de loisir durant leur sjour. Dix ans aprs la premire ouverture dun casino, il semblerait que lobjectif na pas t atteint. Du moins selon lanalyse de Patrick Chos, ancien DGA du groupe Barrire. .

publié le 31/12/2007

A partir du 1er janvier 2008, la Tunisie entre de plain-pied dans la zone de libre change avec lUnion europenne. Consquence sur notre conomie : dmantlement des tarifs douaniers sur les produits nayant pas des similaires fabriqus dans notre pays. Il sagit de quatre listes de produits tablis ds janvier 1996 : les matires premires et les quipements ; les produits semi- finis ; les produits nayant pas leurs similaires fabriqus en Tunisie, jugs comptitifs ; les produits industriels sensibles. Avant dentrer dans les dtails, faisons une prcision : le dmantlement tarifaire ne concerne que les droits de douane. Les impts locaux (droit de consommation et TVA) sont maintenus.
.

publié le 31/12/2007

Tout ce qui a t gagn de la flambe des prix du brut est engag en termes de dpenses publiques destines la construction des infrastructures de lAlgrie, soit 80 milliards USD sur les 140 prvus pour le programme de soutien la croissance conomique prn par le prsident de la Rpublique. LEtat (algrien) na plus dargent. Et si le prix du baril baisse moins de 60 dollars, nous narriverons pas financer le reste de ce programme.
Cest le constat dress par M. Abdelhamid Temmar, ministre algrien de lIndustrie et de la promotion des investissements tel quil nous est rapport par le quotidien Le Soir dAlgrie.
.

publié le 29/12/2007

Depuis la date de sa cration en mai 2001, TOPNET ne cesse dvoluer. Et cela se confirme de jour en jour, chiffres lappui, comme le confirme M. Mehdi Khmiri, DG du FSI lors de la confrence de presse tenue le 26 dcembre Tunis. Topnet est ainsi leader de lADSL, avec 36% de parts de march et 40. 000 abonns, selon les chiffres de Tunisie Tlcom. Pour ce faire, elle se fixe dj lobjectif ambitieux datteindre les 40% de parts de march pour lanne 2008, soit lquivalent de 120. 000 abonns ADSL.

publié le 27/12/2007

M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires trangres effectuera une visite officielle Singapour et en Malaisie du 17 au 23 janvier 2008. Il sera accompagn, dans sa visite, par une dlgation dhommes daffaires tunisiens. Le Centre de Promotion des Exportations organise loccasion et en collaboration avec lUTICA, une mission multisectorielle.

publié le 25/12/2007

Au-del de leur rle dacteurs conomiques, il existe certaines banques tunisiennes qui saffirment comme banques citoyennes et contribuent valoriser les jeunes ayant une passion et du talent. LArab Tunisian Bank (ATB) fait partie de celles-l. Sa volont sexprime nouveau. Ainsi elle organise la troisime session du Concours ATB Challenge . Ce concours, devenu clbrissime malgr ses trois annes dexistence, vise encourager les jeunes et favoriser leur crativit en rcompensant, chaque anne, ceux qui sont porteurs de projets novateurs et originaux dans les domaines de l'art et culture, sciences et technologies, et management. Peuvent galement participer au concours les jeunes Tunisiens rsidant ltranger et/ou ayant la double nationalit.
En sus des prix de 7000 DT pour les laurats des trois catgories, ldition 2008 offre aussi un prix de consolation de 1000 DT au lieu de 500 DT dans les ditions prcdentes. Sagissant des dotations, elles seront sous forme dun trophe, dune attestation et dune carte de paiement ATB CJeune qui seront remis aux trois laurats. Les nomins, eux, recevront une attestation et une .

publié le 25/12/2007

Newsletter