alexametrics
Tribunes

Nidaa, la Grande Maison et les promesses électorales

Nidaa, la Grande Maison et les promesses électorales

Par Karim Baklouti Barketallah


Bonne ou mauvaise , la campagne de Nidaa Tounes a réussi. Tout le monde en a parlé et cela est plus que suffisant pour le succès d’une campagne.

Nidaa a lancé son slogan de campagne et en termes marketing, c’est l’essentiel. Maintenant quid de ce Nidaa?

 

Un parti qui a gouverné en s’associant à son ennemi d’hier qui a laissé un héritage très lourd et qui a échoué avec ce partenaire à sortir le pays de la crise. Pire, la situation aujourd’hui est la plus mauvaise de toute l’histoire du pays et le parti ne peut en être tenu pour responsable puisque Nidaa a passé le plus clair de son temps à gérer en public ses conflits comme il a passé beaucoup de temps à contrer le chef du gouvernement et son équipe.

 

Nidaa, qui a récupéré à l’occasion des municipales un certain nombre de ses cadres, a perdu le plus gros de ses effectifs et a dû recruter de nouvelles personnalités qui n’étaient pas là lors de la création du parti et au moment des victoires durement obtenues. Les Nidaistes, s’ils ont en partie accepté la gouvernance commune avec Ennahdha, ont eu du mal à accepter cette aliénation totale qui est allée jusqu’à créer des coordinations parlementaires communes avec les islamistes.

 

Demain, nous élirons des gens qui vont avoir en charge leurs communes et nous aurons le choix entre Nidaa et d’autres forces politiques dont en particulier des indépendants. Les bases de Nidaa considèrent que le parti a trahi. Les dirigeants de Nidaa leurs demandent de revenir à la maison. La Grande Maison. Nidaa demeure-t-il grand ou est-il juste un mirage? En tous cas, à ce jour, ses dirigeants ne sont pas élus...

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

Abir
| 11-04-2018 09:53
1 Déjà le compte ne donnera plus Nida vainqueur,2 la Trahison du président ne donnera plus confiance en Nida,3 la composition de Nida qui fait un mélange des arriviste vendus plus des Nahdaouins infiltrés,font qu'une chose:que Nida est déjà disparu 4 l'adoption de Ganouchi par Béji ça dégoûté les Tunisiens !!!

Léon
| 11-04-2018 07:48
- Après la fiole du petit général Powell qui a couté au monde arabe la fin de l'un de ses plus prestigieux pôles, à savoir l'Irak;
- après les faux reportages et propagandes mensongères, grande spécialité des israélites et de leurs pions, et qui ont couté au monde arabe un printemps mortifère et assassin;
- après les faux bruits selon lesquels un Gaddafi victorieux sur les révolutionnaires traitres, allait décimer toute une ville, et qui lui ont couté une barre de fer dans le postérieur, cadeau de son ami Sarkozy,

voilà que les "nuisibles atlantistes" persistent dans la tache qu'ils s'étaient fixée depuis 2006, à savoir mettre à plat l'Iran et ses alliés afin de protéger Israël du méchant monde arabe.
Bref, pour que vive le greffon israélien qui a du mal à prendre sans anti-rejets constants, sous forme de bombes et d'obus, coutant la vie cycliquement à des centaines de milliers d'arabes, il va falloir décimer tout le monde arabe (si cela n'est pas déjà le cas).
Alors deux gros problèmes se posent pour nos amis "nuisibles" atlantistes:
1- Poutine. Que Dieu le garde et l'élève au dessus des nuisibles. N'en déplaise à l'oncle Chlomo, Poutine a dit "Non". Il y a des émissaires de Dieu qui arrivent parfois de je ne sais où, au moment où l'on s'attend le moins. Au moment où l'on croit avoir définitivement perdu. En effet, depuis 2011, c'est à dire depuis l'Ayatollah Sarkozy, puis son successeur, le non moins nuisible Hollande, on entend toutes les semaines parler la chute imminente de Bachar (que Dieu garde l'intégrité de la Syrie et de ses défenseurs).
Mais Poutine, la main de Dieu, a décidé que non. Ou du moins, que cela ne se passera pas comme çà; et que; même si Bachar venait à partir, son successeur n'émanerait pas du choix des atlantistes (négociations obligent) mais du Grand Poutine, et serait dix fois pire que Bachar pour les "nuisibles". D'ailleurs si les nuisibles mettaient de côté leur égo et cogitaient ce dernier point, cela vaudrait mieux pour eux et pour l'état qu'ils croient protéger.
2- Leurs propres peuples. Il n'y a plus que les manipulateurs eux-mêmes, en particulier ceux qui ont "fait" Macron, qui continuent à penser que le peuple est dupe. Les français sont un grand peuple. Ils ont tout saisi et donnent la réplique, de manière un peu "détournée" afin de passer quelques messages forts. Exemple, et comme par hasard, on remue l'affaire Gaddafi arrivant jusqu'à mettre en garde à vue un ancien président, histoire d'expliquer à ses successeurs ce qu'ils risquent dans le cas où ils persévéraient dans leur obstination. Ou encore, on prépare un Mai 2018 afin d'occuper la classe politique qui veut envahir la Syrie, prétextant comme à l'accoutumée la démocratie, à autre chose...sans oublier que la France a vécu un évènement sans précédent juin dernier avec la démission du chef d'état major (et de la ministre des armées), un grand monsieur et non pas un roturier comme la pègre qui gouverne, et qui en avait peut-être marre de voir les enfants de la France mobilisés dans des conflits allant à l'encontre des intérêts de leur peuple et de sa sécurité.
Léon vous donne les versions "vraies", celle de son analyse logique; libre à vous de croire comme le commun des mortels à la version distribuée par les médias menteurs (ceux qui véhiculent des fausses images prises par les révolutionnaires syriens), les versions "officielles" selon lesquelles c'était une vague histoire de budget (je n'y crois pas une seule seconde car je suis un esprit politiquement supérieur).

Enfin, tout cela pour vous dire à vous, tunisiens, peuple inconscient et immature, peuple mû par des pulsions malsaines et régionalistes, peuple aux fausses convictions politiques, regardez, contemplez, admirez, ce que votre révolution, gérée depuis les locaux du MI6, de la cia et du mossad, a fait au monde arabe. Vous avez été utilisés comme des gens démunis de cervelle, et votre pays ne se relèvera pas de si tôt. Comptez des décennies, une fois que la faim et la misère prévues par le verset 112 de la sourate des abeilles pour les peuples ingrats, auront ravagé votre quotidien.
Il fallait écouter Léon. La voix à contresens, et qui vous appelait à la sagesse. Qui a eu raison? Vous tous réunis, ou moi, quasiment seul?
Votre hypocrisie a fait, qu'après avoir détruit votre pays, vous le fuyez tous, prétextant toujours la faute de l'autre (comme tout irresponsable), trouvant un accueil chaleureux auprès des nuisibles qui vous ont bizarrement ouvert grands leurs portes; peut-être pour vous récompenser des services rendus.

VIVE BEN ALI.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant contre les traitres et leurs manipulateurs.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Givago
| 11-04-2018 07:23
Ils se sont fait cannibaliser par leur pire ennemie,pire ile se sont associés avec la secte uniquement pour un strapontin,la situation du pays est la pire de toute son l'histoire,
C'est aprés les décomptes lendemain des élèctions qu'on vat s'amuser,et écouter des justifications saugrenues,et ça sera trop tard,rien que de voire ces érzatses de politiciens mordre la poussière je voterais pour ceux qui je ne voterais jamais dans d'autres situations.

Jilani
| 11-04-2018 00:41
Une grand maison présidée par un renard qui a détruit le pays avec sa haine pour ce peuple et qui s'est entourée d'une *** rcdiste de plus bas niveau.

moh aloulou
| 10-04-2018 20:58
Désolé, Nidaa Tounès a perdu sa raison d'être (l'alternative à Nahdha) et cessé d'être un Parti et surtout un Parti dominant au lendemain des élections de 2014 par la négation de ses promesses électorales et surtout par la désertion massive et justifiée de son élite dirigeante.
Nidaa est devenu limité à "une réserve de mkhaznia" que qualifie parfaitement son dernier slogan électoral : "une Grande Maison".

A lire aussi

La décision du gouvernement de faire de la discrimination positive à l'orientation universitaire a

22/06/2018 15:44
2

Le Programme régional Sud Méditerranée de la Konrad-Adenauer-Stiftung, représenté par Dr Canan

20/06/2018 15:40
4

Par Ahlem Hachicha Chaker La crise actuelle que nous traversons pose de manière de plus en plus

13/06/2018 12:13
20

En réaction à la chronique de Nizar Bahloul parue dans Business News en date du 11juin 2018, Nébil

12/06/2018 19:42
8

Newsletter